Éclaireurs 4 —Charles Guilbert et Sébastien Cliche

Des « méta-œuvres » sensibles

Les œuvres de Sébastien Cliche agissent sur deux plans à la fois: elles nous font vivre des expériences tout en nous entraînant en surplomb de celles-ci. D’ailleurs, l’artiste travaille actuellement à concevoir une installation dont les éléments seront reconfigurés par le visiteur… non pas parce qu’il veut renouer avec les utopies participatives des années 60, mais parce qu’il voit dans la remise en question de la relation du spectateur à l’œuvre, entre autres, une occasion de parler plus largement de conscience, de liberté et – c’est son thème de prédilection – de contrôle.

Ses installations, qui comprennent souvent des systèmes de vidéo en circuit fermé bien visibles, nous amènent à réfléchir à la surveillance autoritaire à laquelle nous sommes soumis, mais aussi au contrôle que nous exerçons sans cesse sur nous-mêmes à l’aide de toutes sortes de mécanismes conscients et inconscients. Les images au deuxième degré qu’on y trouve – représentations en vidéo de ce qu’on voit déjà dans l’espace – font penser à la récursivité, qui est à la base de la métacognition, c’est-à-dire à notre capacité de penser à nos pensées, ou d’évaluer nos évaluations. Chez Cliche – dont l’intérêt pour la psychologie, la philosophie, les neurosciences et la linguistique est manifeste –, travail de l’image et exploration de nos modes de pensée vont de pair.

 

 


Ci-dessus et bannière : Le sommeil trouble de l'opérateur (2015), vue partielle de l'installation, Circa, Montréal
Photo (ci-dessus) : Guy L'Heureux / Photo (bannière) : Sébastien Cliche

 

 

Dans l’installation La doublure, par exemple, un performeur surgit de l’autre côté d’une vitre et reprend en miroir, grâce à un moniteur vidéo, le parcours du spectateur et ses gestes. Cette « provocation » entraîne chez ce dernier des réactions diverses : peur, fuite, confrontation, jeu… Ainsi, son corps et sa psyché deviennent constitutifs de l’œuvre.

 


La doublure (2012), installation performative, Galerie de l'UQAM
Photo : Louis-Philippe Côté

 


La doublure (2012), installation performative (captation vidéo), Galerie de l'UQAM
Photo : Sébastien Cliche

 

 

Au cœur de l’installation Self Control Room se trouve une salle de contrôle entremêlant des images de visiteurs récemment passés dans la salle d’exposition et des images de l’artiste en train d’installer l’œuvre. Cette double mise en abyme, qui s’appuie sur des décalages temporels, fait voir l’étrangeté de la rencontre médiatisée – et basée sur la vigilance – que propose une exposition.

 


Self Control Room (2014), vue partielle de l'installation, Articule, Montréal
Photo : Sébastien Cliche

 

 

Self Control Room (2014), installation (captation vidéo), Articule, Montréal
Photo : Sébastien Cliche

 

Dans Nouveaux développements, tout comme dans Superviser l’oubli, on retrouve de nombreuses caméras braquées sur des objets fixes. Ce regard qui prend son temps pour appréhender le réel autrement, c’est en quelque sorte celui de l’artiste, mais aussi, convergent, celui du spectateur, qui cherche patiemment, dans le désordre, à retrouver la source des images que diffusent les moniteurs.

Les installations de Cliche font souvent penser à des laboratoires, et ce n’est pas un hasard. À travers l’image, on y expérimente ce qui fonde notre présence même et notre rapport au monde.

 

Nouveaux développements (2017), installation, Le Lieu, Québec
Photo : Sébastien Cliche

 

 


Superviser l'oubli (2019), vue partielle de l'installation, Sporobole, Sherbrooke
Photo : Sébastien Cliche

 

 


Superviser l'oubli (2019), détail de l'installation, Sporobole, Sherbrooke
Photo : Sébastien Cliche

 

 


Superviser l'oubli (2019), vue partielle de l'installation (stationnement), Sporobole, Sherbrooke
Photo : Tanya St-Pierre

 

 

Charles Guilbert écrit, dessine, chante, filme, interviewe, critique et enseigne.

 

 

Éclaireurs propose la rencontre d’auteurs et d’artistes en art actuel du Québec autour de pratiques en relation avec le photographique. Cette initiative, en préparation depuis quelques temps, s’est concrétisée en réponse au contexte de la COVID-19 afin de rendre visible des parcours possibles entre les images.

 

Avertissement : Le texte et les images sont protégées par le droit d’auteur. Toute reproduction est interdite. / Warning: The text and images are copyrighted. Any reproduction is strictly forbidden.

 

Publié le 11 juin 2020
Par VU