Marie-Josée Laframboise capture et construit des compositions d’interstices. L’artiste crée d’impressionnantes oeuvres tridimensionnelles, invitant le spectateur à se faire prendre au piège de ses enchevêtrements sculpturaux. En résidence dans les laboratoires du centre VU, Marie-Josée Laframboise s’est permise, pour la première fois, de faire pleinement confiance à l’image en tant que source d’obstacles visuels et de fictions nouvelles. Elle a réalisé des photographies où des réseaux électriques et autres câbles s’entrecroisent, créant des désordres de lignes au-dessus des environnements urbains. Par un dessin audacieux à même l’image, elle a aussi provoqué des densités de liaisons, tissant librement ciel et architecture.

Biographie

Marie-Josée Laframboise détient une maîtrise en arts plastiques de l’Université Concordia et de la Glasgow School of Art. Reconnue pour ses installations in situ, l’artiste questionne et redéfinit l’espace en l’asservissant à des configurations, des enchevêtrements qui génèrent des interférences. Ses oeuvres ont fait l’objet de plusieurs expositions individuelles et collectives au Canada et à l’étranger, notamment en France, en Suisse, en Allemagne et en Autriche. Elle a exposé au Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice (Infiltration, 2006) ainsi qu’à la Southern Alberta Art Gallery de Lethbridge (2008). Cette année, le Musée d’art de Joliette lui consacre également une exposition solo. Marie-Josée Laframboise vit et travaille à Montréal, où elle est représentée par la galerie Pierre-François Ouellette art contemporain.

Marie-Josée Laframboise a bénéficié d’une résidence de création dans les laboratoires du centre VU pour la réalisation de Liaisons linéaires.

Vernissage
1 mai 2009 17:00 - 21:00