This content is only available in French

 

Assemblages 5 est le cinquième atelier collectif de création de maquettes de livres photo.

Pour Assemblages 5, Patrick Beaulieu et Laurence Hervieux Gosselin se partageront un espace de création de maquettes de livres photo, où se jouent dans la durée différents processus d’écriture et mises en relation à partir d’images. Leurs recherches individuelles se déploieront autour d’une table et sur les murs, et l’espace partagé leur permettra de dialoguer autour de leurs processus de travail. Assemblages 5 souhaite ainsi réfléchir à ce que permet l’échange entre artistes, et sur la façon dont les photographies elles-mêmes se parlent, se contaminent, pour enfin trouver une voix bien à elles.

Détails plus bas.

 

Une classe de maître avec Emmanuelle Léonard aura lieu du 25 au 27 mars.
Inscriptions jusqu’au 15 mars via notre formulaire en ligne.

Assemblages est un projet imaginé à partir d’une idée d’Alexandre Berthier.

 

 

Patrick Beaulieu

Patrick Beaulieu est artiste transdisciplinaire. Intrinsèquement liés à la mobilité, ses projets établissent un rapport aux territoires, en abordant de façon empirique la question des frontières géographiques et sociales, mais aussi celles entre la réalité et la fiction. Intéressé par le voyage et son récit, il s’attarde à certains phénomènes insaisissables qui nous entourent (migratoires, météorologiques, spirituels…), et aux forces qui agissent en ceux-ci. Ses projets donnent lieu à un corpus d’œuvres d’art visuel combinant installations, sculptures, photographies, vidéos, sons, performances, manœuvres in-situ/in-socius et archives.

 

 

Laurence Hervieux-Gosselin

Laurence Hervieux-Gosselin (1991) est une artiste et photographe basée à Montréal. Elle a étudié en scénarisation et en communication à l’Université du Québec à Montréal, détient un baccalauréat en photographie de l’Université Concordia ainsi qu’une maîtrise en Art Photography du College of Visual and Performing Arts de Syracuse University, NY. En 2018, elle était finaliste du Scotiabank New Generation Photography Award et en 2014, finaliste du Ideastap Photographic Award avec Magnum Photos. Récemment, son travail a été exposé à La Castiglione (Montréal, 2020), à Aviary Gallery (Massachussetts, 2019), à Uqbar (Berlin, 2018) et au China Millenium Monument (Beijing, 2018).

 

 

Classe de maître avec Emmanuelle Léonard
25 March 2022/27 March 2022 13:00 - 19:00
glacons

Laurence Hervieux-Gosselin

Par une approche narrative de la photographie, Laurence Hervieux-Gosselin réfléchit à l’influence du storytelling sur notre perception du monde. À travers des séries photographiques, elle tisse des liens entre des histoires disparates, examinant des mythes modernes, des récits populaires ou sa propre histoire, qu’elle refaçonne en récits complexes qui ouvrent l’imaginaire. Elle cherche à interroger nos instincts narratifs, comme notre propension à emprunter inconsciemment des conventions narratives à des histoires familières afin de donner un certain sens à la vie, pour inviter à de nouvelles interprétations du réel.

 

Une atmosphère mystérieuse se dégage des paysages, des intérieurs et des portraits qui composent ses séries d’images, principalement photographiées sur pellicule 120. Certaines de ses œuvres sont issues d’enquêtes et de découvertes sur le terrain alors que d’autres sont le fruit de mises en scène. Enfin, la limite entre les deux est intentionnellement brouillée pour révéler un monde parallèle à la fois étrange et familier.

West Side, 2016
Homme au bord de la route, 2018
02_p_beaulieu_VU_PHOTO

Patrick Beaulieu

Le projet FONDRE qu’il développera chez VU découle d’un lent parcours en motoneige effectué au cœur de la forêt boréale québécoise en période de fonte nivale. Directement influencé par les aléas des conditions climatiques et le hasard des découvertes, le terme de cette excursion performative s’imposa, dans l’espace et le temps, par la transformation de la neige en eau de ruissellement, rendant impraticables pistes et sentiers forestiers dans ce vaste écosystème naturel (parfois dénaturé) où coexistent plénitude et péril. Accompagné ponctuellement par le chercheur et historien de l’art Patrice Loubier, il effectua cette fragile pérégrination exploratoire de 17 jours menant jusqu’aux confins de l’hiver, là où la neige allait disparaître. Un projet de livre en devenir rassemblera images, récits et essais autour de cette expérience fondée sur l’intuition, la persévérance et l’abandon.

 

 

Ski-doo – Clova, photographie numérique, 2021
Fondre, motoneige, traineau-abri en aluminium et fourrure de caribou d’élevage, photographie numérique, 2021.