This content is only available in French.

Mériol Lehmann en résidence sur notre compte Instagram @vuphoto du 10 au 16 juin.

« S’il existe bien une spécificité au milieu agricole, c’est la notion de transmission. Une ferme n’est pas considérée comme une entreprise capitaliste au bénéfice de son seul propriétaire, mais plutôt comme un héritage familial qui se doit d’être transmis aux futures générations. Selon cette logique, la terre familiale n’est donc pas vue comme la possession d’un bien immobilier, mais plutôt comme quelque chose dont nous sommes temporairement responsables, avant de la léguer à nos enfants. L’explosion récente du prix des terres et des quotas amène la valeur spéculative des fermes à dépasser largement leur valeur de production, complexifiant ainsi drastiquement cette transmission familiale. Malgré tout, cette conception particulière de la propriété demeure ancrée profondément dans le monde rural, et les enfants sont impliqués très jeunes dans ce qui n’est pas simplement un emploi ou une entreprise, mais un véritable mode de vie. »