Pour Yan Giguère, la prise de vues est un acte ludique et guidé par l’intuition. Utilisant des appareils, techniques et formats variés, il s’intéresse aux liens entretenus avec l’ordinaire, le commun. Giguère cherche à saisir l’instant où la réalité semble s’échapper du cadre. Avec Chavirer, l’artiste réunit » le réaliste » et » l’abstrait « . Il joue avec les effets déstabilisants d’associations d’images et explore leur contamination de sens.

Vernissage
22 novembre 2002 20:00 - 22:00