Mon affect ne peut être refoulé.

C’est une pulsion constante, ici-ailleurs, de vouloir conserver presque tout.

Neuf personnes ont prêté, à la demande de l’artiste, une de leurs possessions intimes le temps d’une prise de vue. Cadieux cherche à refaçonner les mémoires de ces choses déracinées, extirpées de leur appartenance à une histoire personnelle. Les œuvres se donnent comme de grandes images dont l’échelle et le rendu questionnent la valeur mnémonique des objets photographiés.

 

Vernissage
29 mars 2003 20:00 - 22:00