« Le travail présenté est une réponse : un dialogue intemporel avec le travail de ma mère, Jeanne d’Arc Fournier, ainsi qu’un hommage-attaque à la série phare Ravens du photographe japonais Masahisa Fukase (1934-2012). »

Dans MURDER, les oeuvres de Simoneau font honneur au maître japonais de façon violente et moderne. Cette même violence, juxtaposée au calme et à la douceur des images instinctives de sa mère, laisse ici deviner, une vision romantique, voire édulcorée de son enfance et du passé. L’omniprésence de telles oppositions, de telles tensions chez Simoneau est dûe au fait qu’il centre principalement ses recherches sur la présence simultanée d’une puissance et d’une vulnérabilité, sur la coexistence unique et temporaire de forces et de faiblesses. Le sublime, l’horrible, l’attention, la négligence, la jeunesse, la vieillesse, la douceur, la violence, le jour, la nuit, la vie et la mort : les couches sont multiples et le propos, complexe.

Le résultat met à l’épreuve la volonté du lecteur d’embrasser la totalité d’une réalité. Une fois rassemblées, les oeuvres prennent la forme de récits fragmentés, à l’image de l’extraordinaire complexité du monde dans lequel nous vivons. Elles se racontent dans une narration non linéaire où les faits font place aux perspectives, et les vérités aux opinions.

 

 

Canadien basé à Montréal, Guillaume Simoneau a commencé ses études en arts visuels après avoir complété un diplôme en sciences pures. Aujourd’hui sa pratique se compose autant de projets personnels que d’assignations éditoriales & commerciales. Sa série Love and War, finaliste au European Publishers Award for Photography ainsi qu’au First Book Award fut exposée au Museum of Contemporary Photography in Chicago et publiée en 2013 par Dewi Lewis Publishing (UK). Récemment, sa série intitulée Experimental Lake a été publiée par MACK et exposée à la Stephen Bulger Gallery et au Foam Museum d’Amsterdam. En 2019 son nouveau corpus Murder a été publié par MACK et fut exposé en première aux Rencontres d’Arles avant de partir en tournée pour Tokyo, Antwerp, Munich, Genève, Berlin et Toronto.

Simoneau est récipiendaire Light Work AiR 2018.

 

 

Vernissage
28 octobre 2022/ 17:00 - 21:00