Fanny préfère les détails d’un temps précis plutôt qu’une rétrospective car celle-ci compresse le temps et masque les fragments du banal qui émergent des moments partagés. Elle cherche à provoquer ce qui ne débute ni n’aboutit jamais vraiment. Avec sa série  présentation suggérée, elle met en évidence les contradictions et les imperfections de ce que la société de consommation nous prescrit. Elle parle d’elle et des autres, de qui constitue le nous et le vous. Tout en ayant conscience de ce qui la rend complice de cette société, elle fait l’éloge des temps gris, de ces moments où l’on refuse de coopérer à la mascarade du convenu.

 

 

Fanny Desroches s’intéresse au banal, à la nostalgie collective et à l’imperfection. Par un travail axé sur la photographie argentique, elle dépeint les réalités marginales de sa communauté qui rejette ce que la société de performance impose et valorise. Détentrice d’un baccalauréat ès beaux-arts avec une majeure en photographie de l’Université Concordia, elle est présentement candidate à la maîtrise de l’université NSCAD à Kjipuktuk (Halifax) en Nouvelle-Écosse.

 

 

Vernissage
7 avril 2023/ 17:00 - 21:00