Ce travail en duo a commencé par le dessein de Paul Lacroix de réaliser des photogrammes avec l’écriture de Nicole Jolicœur, mots et calligraphie tirés de leur correspondance. Puis les conversations téléphoniques, les échanges d’images par courrier, les visites mutuelles, le partage de réflexions et de doutes ont mené à un jeu photographique d’auto-représentations et ont permis le rapprochement de leurs pratiques respectives. Nous n’avons forcé ni les ressemblances, ni les relations significatives, ni la fusion. Nous avons préféré les reflets, les voilements, les dialogues, les ruses.

Vernissage
21 février 2003 20:00 - 22:00