« Dans ma série In Country, ma démarche, qui a longtemps été tournée vers le documentaire, ne se veut plus à l’affût d’un instant décisif. Je cherche plutôt une voie menant vers un vaste instant qui inclurait tous les instants possibles, en accumulant et en juxtaposant les secondes, les heures, les jours. L’image devient construction. Tout détail, du plus petit au plus grand, participe à l’élaboration d’un ensemble qui accepte la transition imparfaite, un ciel variable, l’accident gravé au sol.
Je suis à présent devenu chiffonnier de l’espace sauvage en marge de la ville, suivant les traces de mes courageux éclaireurs que sont les sans-abris, que je considère des témoins et acteurs improvisés.
Je cherche à stabiliser une mémoire. »

Biographie

Né en Amérique du Sud, le photographe autodidacte Daniel Hausmann vit et travaille à Montréal. Avec une formation en architecture et en cinéma, il a développé une recherche photographique touchant à la fois au documentaire et au performatif. Il a longtemps exploré le Montréal à louer ou à vendre des années 90 et se concentre maintenant sur les espaces en marge investis par les sans-abris. Il a présenté des expositions individuelles à l’Usine C, au Théâtre Centaur, à la Galerie Art en majuscule et à la Maison de la culture Marie-Uguay. Ses œuvres ont aussi été présentées dans les expositions collectives Lumières et Explorations photographiques de la galerie La Castiglione. Ses portfolios ont été publiés dans les revues Geist, Matrix et Spirale. Il est présentement en résidence à la Galerie HPG de Griffintown et a récemment exposé à Occurrence, dans le cadre de leur programmation Les Inéluctables.