De manière assumée, mon travail renvoie à l’histoire de la photographie. Tant par les procédés techniques utilisés, comme le sténopé, photogramme, polaroid ou appareil ancien, que par les références aux images de photographes qui ont forgé l’histoire du médium.

Le processus photographique constitue le point de départ de ma démarche. J’utilise autant la technologie numérique que les procédés argentiques, parfois l’un procédé renvoyant à l’autre, ce qui crée un terrain propice à de multiples expérimentations.

À partir de montages photographiques, je recrée des univers et mets en scène lieux et éléments naturels. C’est dans l’assemblage d’images provenant de divers moments que se retrouve le création de ces nouveaux mondes. Que ce soit à partir de photos de paysages sous-marins, de détails de nature qui m’entoure ou bien d’accidents photographiques.

S’y dégage un sentiment à la fois de vulnérabilité et de puissance de la nature. De poésie et de mystère également.

 

Biographie

Éliane Excoffier détient un baccalauréat en arts plastiques et en histoire de l’art de l’Université de Montréal. Depuis 1997 son travail a été présenté dans plusieurs galeries, musées, centres d’artistes et foires d’art contemporain tant au Québec, au Canada qu’à l’étranger. Ses oeuvres font partie de plusieurs collections privées, publiques et muséales. Sa pratique artistique est essentiellement photographique, avec un intérêt particulier pour l’histoire de la photographie, ses techniques et sa tradition. La théâtralité photographique étant présente dans chacune de ses séries, elles sont construites comme des mises en scène, à la fois singulières et énigmatiques. Le but étant d’orchestrer les décors, les sujets et la lumière – afin de raconter une (ou des) histoire. Éliane Excoffier vit et travaille à Sutton, Qc.