Administration du site

VU PHOTO

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.

/ Diffusion / Archives /

Collectif

16 novembre au 16 décembre 2007
Heures
Mercredi au dimanche, de 12h à 17h
Lieu
550, côte d'Abraham, Québec
Vernissage
Vendredi 16 novembre 2007, 20h

Biographie de l'artiste

L'exposition

Médias

André Barrette

André Barrette est né en 1958 à Espanola en Ontario. Il vit et travaille à Québec où il est actif dans le milieu de la photographie contemporaine depuis plus de vingt ans. L'artiste a présenté son travail au Québec, en France et en Pologne au Bunkier Sztuki de Cracovie. L'exposition Les rituels : parcours de chasse, qui proposait un parcours lyrique sur l'univers du chasseur, a notamment été montrée à la Galerie VOX de Montréal et à l'Espace F de Matane. Depuis 2000, il développe une production photographique résolument dépouillée, aux chromatismes subtils, qui entretient une relation équivoque avec le sujet initial. ALL U CAN EAT sera présenté à La Havane en mars 2008. André Barrette est coordonnateur des espaces de production du centre VU depuis 1995.

Cecilia Berkovic

Cecilia Berkovic est une artiste de Toronto qui fait appel à des stratégies de collection et d'exposition pour explorer divers aspects du romantisme, de la culture de consommation, des loisirs et de l'identité. Son oeuvre, qui ne se limite pas à un seul médium, comprend des projets d'affiches, des objets à tirage limité, des photos et des installations. Elle a beaucoup exposé au Canada, notamment à Art Metropole, à YYZ Artists' Outlet et à la Art Gallery of Ontario. Elle prépare actuellement une exposition solo pour Katharine Mulherin Contemporary Art Projects. Elle siège au conseil d'administration de la Gallery TPW à Toronto et travaille en collaboration avec le collectif artistique Instant Coffee de Toronto et Vancouver.

Ève Cadieux

Née à Montréal en 1974, Ève Cadieux vit à Québec. Titulaire d'une maîtrise en histoire de l'art et création de l'Université de Montréal, elle participait à Fotonoviembre VII de Santa Cruz de Tenerife, à The Yougoslav Biennial of Young Artists 2004 en Serbie et à La Disparition à Liège, Varsovie et Québec. Parmi ses expositions individuelles, citons Le Costumier (La chambre blanche, Québec) et Traquer les trépas (Galerie José Martinez de Lyon, Galerie Yergeau de Montréal). Exploitant les rapports entre les objets glanés au fil du temps et la nature même du médium photographique, Ève Cadieux réserve une place prépondérante à l'écrit par le biais de l'installation et du livre d'artiste. Cabinet d'un imposteur sincère naissait en 2006 lors d'une résidence à La Station de Nice, France.

Jennifer Cherniack

Jennifer Cherniack est une jeune artiste, conservatrice et éducatrice établie à Toronto. Originaire de Winnipeg, elle a obtenu son baccalauréat en beaux-arts de l'Université Western Ontario en 2003. L'année suivante, elle était stagiaire à la Collection Peggy Guggenheim à Venise. En 2004, elle a enseigné l'animation et le cinéma à l'Office national du film du Canada et la photo au Regent Park Focus Media Arts Centre. Elle travaille actuellement comme conservatrice adjointe et coordonnatrice de l'enseignement chez InterAccess Electronic Media Arts Centre. Très intéressée par l'éducation artistique, Jennifer Cherniack a terminé dernièrement un projet photographique d'exploration des voyages et de la vie communautaire d'un groupe de jeunes de Winnipeg. Ses oeuvres ont été exposées à Venise, London (ON), Toronto et Winnipeg.

Paul Lacroix

Figure marquante de l'art contemporain québécois, Paul Lacroix est né à Sainte-Marie de Beauce en 1929. Il a enseigné à l'École des beaux-arts de Québec puis à l'École des arts visuels de l'Université Laval. Le Musée national des beaux-arts du Québec lui consacrait en 1999 une exposition rétrospective majeure. Son plus récent solo, Expositions : dessins/ photographies, a été présenté au centre Expression de Saint-Hyacinthe, au Musée d'art contemporain des Laurentides et au Musée des beaux-arts de Sherbrooke. Bien connu pour ses dessins et sculptures, l'artiste explore ces dernières années les possibilités du photographique. Ses oeuvres évolutives, et particulièrement le projet inédit Mises en abîme angoissées, démontrent sa fascination pour l'éphémère et l'indéterminé dans le processus créatif.

TEK

Né à Séoul en Corée en 1978, TEK a immigré au Canada en 2000. Avant de s'installer à Toronto, il a travaillé comme photographe de surveillance pour les Forces armées de Corée du Sud puis comme photographe de presse militaire. À Toronto, TEK a suivi des cours au Collège George Brown et obtenu un baccalauréat en beaux-arts du Ontario College of Art and Design ainsi que plusieurs prix et bourses. L'art photographique de TEK a été exposé dans de nombreuses galeries au Canada et fait partie de collections de plusieurs sociétés. À temps perdu, TEK est passionné de cyclisme compétitif en plus d'être un chef de cuisine gourmet coréenne. Il travaille actuellement à la Stephen Bulger Gallery et il prévoit obtenir une maîtrise en beaux-arts prochainement.

Le Regard lent

Le Regard lent conjugue photographie, vidéo et installation dans une exposition réalisée conjointement par le centre VU et la Gallery 44. Les organisateurs ont choisi un concept thématique qui leur semblait rendre compte d'une tendance particulièrement significative de la pratique récente en photographie au Canada. Il s'agissait de regrouper un ensemble d'oeuvres témoignant d'un type spécifique de regard, caractérisé par une recherche sur le temps, son expression et ses modalités.

Les six artistes participants, de générations diverses, ont été sélectionnés suite à un appel de dossiers. Les oeuvres choisies, pour la plupart inédites, explorent ce qu'on pourrait qualifier de ralentissement du regard (ou au contraire son accélération). Ces productions minimales, fondées sur la prégnance de l'écrit et du signe, montrent un intérêt certain pour le détail pertinent ou encore pour la forme ambiguë. Construites en fonction de permutations sérielles, privilégiant la répétition jusqu'à l'obsession, plusieurs abordent le thème de la collection à travers des répertoires de motifs insolites ou de moments impossibles. Ces travaux comportent de nombreuses références à l'art vidéo et à l'image cathodique en général : ils impliquent dans plusieurs cas une certaine dématérialisation de la vision et des effets qui évoquent l'instabilité de l'image en mouvement. À la fois résolument concrètes et étonnamment immatérielles, ces oeuvres ouvertes d'où émane un fort sentiment d'infinitude provoquent des lectures contemplatives, tranchant avec la rapidité qui prévaut le plus souvent dans la culture du divertissement.

Cette exposition, qui implique trois artistes de Toronto et trois artistes de Québec, est présentée successivement dans les deux villes à l'automne 2007. Avec ce projet, la Gallery 44 et le centre VU ont initié une collaboration visant à faire circuler les oeuvres et à provoquer des rencontres entre les artistes des deux communautés. La mise en commun de nos ressources a permis de réaliser un échange très stimulant, qui propose une réflexion inédite sur un aspect singulier de la photographie canadienne contemporaine.

André Gilbert, directeur du centre VU

Documents

Feuillet / Brochure (pdf)

Photos

© 2009, VU PHOTO. Tous droits réservés. Conception et programmation : Safran
Optimisé pour Internet explorer 7+, Firefox 3+, Safari et Chrome.

Conseil des arts et de lettresConseil des arts du CanadaMeduseVille de Québec