Administration du site

VU PHOTO

Cette section est utilisée par les administrateurs du site seulement. Vous devez posséder un nom d'usager ainsi qu'un mot de passe pour y accéder.

/ Diffusion / Archives /

Alexis Desgagnés

1 janvier au 31 mars 2017
Heures
Du mercredi au dimanche de 12h à 17h
Lieu
550, côte d'Abraham, Québec
Vernissage

Biographie de l'artiste

L'exposition

Médias

Alexis Desgagnés est engagé dans une recherche polymorphe explorant divers champs de la création, en particulier ceux de l'écriture et de la photographie. Embrassant un éventail de pratiques, son travail d'historien de l'art (PhD, Université de Montréal, 2009), de commissaire d'expositions, d'artiste et d'auteur interroge l'inscription de la culture québécoise dans l'histoire. Après ses études, Desgagnés a œuvré à la coordination du centre d'artistes autogéré VU PHOTO, avant d'occuper les fonctions de rédacteur adjoint à Ciel variable, magazine auquel il collabore régulièrement. Au cours des dernières années, il a présenté ses œuvres dans le cadre d'expositions individuelles et collectives, notamment à l'Œil de poisson (Québec), la Bande vidéo (Québec) Regart (Lévis) et Daïmôn (Gatineau). Grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, Desgagnés a récemment publié un premier livre intitulé Banqueroute (Les Éditions du renard, 2016), un recueil alliant photographie et poésie. Originaire de Québec, Alexis Desgagnés vit à Montréal, où il enseigne l'histoire de l'art et est un membre actif du centre d'artistes autogéré Clark.

Ammoniaque

Alexis Desgagnés en résidence

« L'image pourrait prendre la forme d'hypothétiques prénoms de femmes : Lise, Nancy, Simone, peut-être encore Denise, Maude ou Marie ; avec de non moins hypothétiques noms de famille : Tremblay, Cloutier, Smith, peut-être encore Awashish, Nguyen ou Moreau. L'image donnerait à sentir l'odeur fétide d'un site industriel du quartier Hochelaga, à Montréal. Elle peindrait, sans pourtant le montrer, le visage de femmes qui, pour survivre, arpentent le théâtre d'un appétit sexuel qui paye pour jouir. Habitée par l'existence maganée de ces femmes, l'image serait ainsi le nom de toutes les femmes, et aussi celui de frères sensibles. Cette violence inouïe, l'image l'exprimerait d'ailleurs, tel un cri, dans d'énigmatiques inscriptions rédigées au marqueur noir de la souffrance - par qui ? - sur la tôle décatie du drame quotidien de la narco-prostitution. Ces écritures, quelqu'un dont l'image ne saurait dire le nom les aurait ensuite effacées, peut-être pour faire taire l'écho de ce cri qui résonne dans la puanteur journalière des terrains vagues de l'est de Montréal. De tout cela, l'image ne serait vraiment que l'hypothèse. » - Alexis Desgagnés

Dans le cadre de sa résidence à VU, Alexis Desgagnés travaillera sur son projet Ammoniaque. Son intention est de développer un certain nombre de pellicules, de numériser et/ou renumériser ses négatifs et d'imprimer des tirages de travail dans le but de produire une maquette de son projet.

Photos

© 2009, VU PHOTO. Tous droits réservés. Conception et programmation : Safran
Optimisé pour Internet explorer 7+, Firefox 3+, Safari et Chrome.

Conseil des arts et de lettresConseil des arts du CanadaMeduseVille de Québec